mercredi 17 décembre 2008

FÊTE DU CLUB POBE


Pour ..........

HIP HIP HIP ..........

HOURRAH......................



la reconnaissez vous???????


Devinez pourquoi elle est félicitée ici?

mardi 16 décembre 2008

FÊTE DU CLUB POBE

VIDEO


video

FÊTE DU CLUB POBE

VIDEO


video

FÊTE DU CLUB POBE

VIDEO

video

FÊTE DU CLUB POBE




en images

FÊTE DU CLUB POBE


ENCORE DES IMAGES DE LA FLUTE-A-PARLER

FÊTE DU CLUB POBE


LA FLÛTE-A-PARLER


le conte a été lu à trois voix, Juliette et Elise, les jumelles d'origine burkinabé avec Alicia.

a l'origine, j'avais pensé à une simple lecture...mais au fil des répétitions, la mise en scène s'est imposée :

Ghada a apporté sa flûte

comment évoquer la circulation infernale de Ouagadougou?

Il suffit de piétiner lourdement et de traîner les pieds!

Le feu rouge: c'est Linda, tout de rouge vêtue!

Et la pluie? facile avec le Bâton de pluie...

Et les musiciens du Musée de la Musique? tous les membres du club se sont rapprochés du flûtiste

si bien, que partis à 3 nous arrivâmes 16...

fête du club Pobé


LES INVITES

pas de fête sans invités :

Yoni est venu le premier, le fidèle des premières fêtes, du lâcher de ballons...

Et plus tard, Maéva

Et bien sûr les invités officiels,
monsieur Mango avec des perspectives de collaborer au Festival de l'Oh,

Lucile Julien qui est venue de si loin,
madame Montchamp, au nom des Parents d'Elèves, une fidèle de nos fêtes..
la Maman de Juliette et d'Elise....

Sans parler des professeurs,
de Madame la Principale, monsieur Marand, madame Chabert....

tout un parterre, pour la représentation théâtrale

fête du clubpobecreteil


SUCRE/SALE


Avant que ne s'achève l'année 2008, nous avons voulu faire un joyeux pique-nique!
tout était réussi : les quiches, cakes salés et sucrés, délicieux et trop abondants. on a remarqué un très joli gâteau à l'ananas décoré, les beignets de Babara et Maéva..... gâteau au coco....

fête du clubpobecreteil

SUCRE/SALE
Avant que ne s'achève l'année 2008, nous avons voulu faire un joyeux pique-nique!
tout était réussi : les quiches, cakes salés et sucrés, délicieux et trop abondants. on a remarqué un très joli gâteau à l'ananas décoré, les beignets de Babara et Maéva..... gâteau au coco....

lundi 15 décembre 2008

fête

DEMAIN MARDI FÊTE DE FIN 2008

APPORTEZ DES GATEAUX, SALES OU SUCRES

APPORTEZ PAGNES ET CABAS POUR CELLES QUI EN POSSEDENT


rendez vous le matin à toutes celles qui sont disponibles pour la répétition et pour la décoration

dimanche 14 décembre 2008

sculpture africaine


Un très grand sculpteur sénégalais Ousmane Sow

En surfant sur la toile, je viens de trouver cet article qui nous vient de Suisse via le blog de Chantal Serrières

suivez le lien....

http://bboeton.wordpress.com/2008/06/03/le-sculpteur-de-dakar-et-le-maire-de-geneve/

samedi 13 décembre 2008

vendredi 12 décembre 2008

vidéo

notre blog s'enrichit de vidéos

lesbéninois savent faire la fête et nous?


video

des livres pour le CDI de Pobè

les livres de physique!

l'ancien CDI affiche complet!

les livres partis en janvier 2008 sont arrivés en mai, ils ont été photographiés en jiullet et les photos nous sont parvenues il y a quelques semaines!

Il faut donc être patient!

La patience est ce que l'Afrique m'a appris de plus essentiel.

Souhaitons quand même que l'envoi d'hier arrivera plus vite

jeudi 11 décembre 2008

livres pour Pobè


Ce matin les caisses de livres offerts par les participants à la fête du mois de juin prennent la route pour Le Havre où un container les emportera par mer jusqu'à Cotonou.


souhaitons bon vent à ce cargo



Et si les participants à la fête de mardi prochain apportaient aussi un livre?

mercredi 10 décembre 2008

????????

??????????????????

n'oubliez pas de cliquer

JEU: qui trouvera le plus beau titre?

video

jeudi 4 décembre 2008

QUIZZ

combien d'instruments sont ils cités dans ce conte


?

récompense des quizz à la fête comme en Juin!!!
question subsidiaire :
Comment s'appellent les instruments des photos?

mardi 2 décembre 2008

Fête de Fin d'Année 2008

Fête de fin d'année :

le 16 Décembre

12h15 au Foyer des Elèves
,
Attention! Fête réservée aux membres actifs du club Pobè!

Sur Invitation

Nous invitons également les "Grands" maintenant au Lycée en espérant qu'ils pourront se libérer

Adrien, Corentin, Jeanne, Yoni, Inès, Maeva, Isadora, Anthony.... et tous ceux qui ont correspondu avec les collégiens de Pobé.

Invitation également à tous les fidèles parents toujours présents

Et à tous ceux qui ont collaboré au club :

monsieur Humeau, madame Allègre, madame Chabert, madame Aussibal , Monsieur Leisman.....
et tous ceux qui ont participé

la Direction, bien sûr, sans qui rien ne serait possible : Madame De Sousa, Monsieur Marand

Et Christine Akondé
Lucile Julien
Monique Singer

Delphine Bellenger
Valerio Truffa

conte de Chantal Serrières



Internet est magique!






Hier je postais le début du conte pour vous donner envie de le lire et voici que dans ma boîte électronique arrivait un très gentil mail de l'auteur du conte me permettant de vous le donner à condition de citer l'auteur et le Musée de la Musique de Ouagadougou

merci encore à l'auteur Chantal Serrière

Et bonne lecture !

pour le musée de la musique à Ouagadougou,






La flûte-à-parler






En Afrique, certaines flûtes
savent parler. Oui, je dis bien. Parler. Parler ? Je vous vois douter. Vous
ne
me croyez pas. Mais pourtant, je vous l’assure, les flûtes parlent. Tout
à fait.
Comme vous et moi. Certes, d’autres restent discrètes et se
contentent d’émettre
de simples notes. Mais la flûte que possédait Lasso
était de celles qui parlent,
justement.

Souvent, à l’angle de la
rue Sangoulé Laminzana et de l’avenue de l’Oubitenga, juste à côté de la
buvette
qui s’est installée contre le mur rouge du musée de la musique à
Ouagadougou,
Lasso s’asseyait sur un banc et jouait de la flûte. Comme la
circulation est
intense à certaines heures sur l’avenue, il se trouvait peu
de monde à savoir
que l’instrument racontait des histoires et que sa musique
était très belle. Le
vrombissement des mobylettes, les grincements des
freins au feu rouge et la
trépidation des voitures composaient une musique
bien plus sonore que celle
jouée sur sa flûte, par le jeune musicien.
C’était pour tout dire, une musique
de rue mal éduquée, agressive,
assourdissante, grinçante et surtout horriblement
discordante.
Lasso
avait la chance inouïe de ne pas entendre ce qu’il
voulait ne pas entendre.
Ainsi, bien qu’il ne fût pas sourd (ce qui eût été bien
triste pour un
musicien), la cacophonie de la circulation n’atteignait même pas
la pointe
de ses oreilles. Il s’asseyait donc sur le banc au coin de la rue et
jouait
tranquillement, sans être dérangé.
A bien la regarder, la flûte de
Lasso
n’était en fait qu’un mince tube de bois de ronier qu’on avait percé de
trois trous seulement. Et cela suffisait à l’artiste pour inventer toutes
les
notes des musiques de son monde. A l’endroit où il posait les lèvres
pour donner
vie au morceau de bois, il y avait un peu de cire durcie afin de
délimiter la
bouche de la flûte, là où lui-même mêlait son souffle à celui
de l’instrument.
C’est donc ainsi qu’il se mettait à jouer. A peine les
premières notes
envolées, il partait alors loin, très loin de la grande
ville. Il se retrouvait
au village, au moment de l’hivernage, lorsque
dévalent les eaux abondantes des
collines toutes vertes. Il était redevenu
le gamin d’autrefois, sautant de
flaques en flaques, comme il y en a après
les grosses pluies qui ravinent les
cours des cases.
Car il aimait à
jouer des notes rafraîchissantes, surtout
quand aux grands carrefours de
Ouagadougou, la chaleur rend le bitume brûlant et
lorsque l’air est
électrique, juste avant que n’arrivent les premières pluies
tant attendues.
Et si par hasard, justement, elles oubliaient de revenir ?
Un jour qu’il
était à jouer, là, rêvant à la fraîcheur du village, assis sur
son banc, au
milieu de l’orchestre infernal de la circulation urbaine, le feu du
carrefour qui venait de passer au rouge, se bloqua. D’ordinaire, le temps
arrêté
était si court, que le bruit ambiant ne faiblissait pas. Mais cette
fois-ci,
l’interruption prolongée amena les conducteurs à couper un instant
leurs
moteurs.
La petite flûte de Lasso resta seule à se faire entendre.
Et
soudainement la température se fit plus fraîche. Certains voyageurs
pourtant
pressés quittèrent leurs véhicules pour s’approcher. Il y eut
bientôt un cercle
autour de Lasso qui continuait à jouer la musique des
jours où il fait moins
chaud, où les champs de mil verdissent, où l’air est
moins lourd. Et puis,
tout-à-coup, la flûte se mit à parler.
Au feu
rouge, tout était bloqué. Les
propriétaires des mobylettes et des
automobiles se rassemblaient toujours autour
du musicien. Même le
conservateur du musée, intrigué par le silence habité par
la seule flûte,
était descendu de son bureau pour se rendre compte de ce qui se
passait.
Suivirent les animateurs et toute la classe de jeunes enfants auxquels
ils
venaient d’expliquer les trésors de leur établissement, et aussi la serveuse
de la buvette, et les petits tabliers, et les marchands ambulants, et bien
sûr
les autres musiciens, Dami, Yaya, Bouba et les autres, qui étaient en
train de
répéter dans la salle de concert.
Lasso n’en était pas troublé.
La flûte
profitait de l’audience inhabituelle pour parler à son aise. Il la
laissait
raconter. Elle était libre. Il lui donnait son souffle. Elle le
mêlait au sien.
Elle était sereine et savante. Elle racontait à chacun sa
propre histoire : aux
uns, les contes mossis, aux autres, les récits peuls
ou gourmantchés ou encore…
Sachant que la population du Burkina Faso
dénombre au moins soixante ethnies à
l’identité marquée, avec souvent une
langue propre à chacune d’elle, le discours
de la flûte qui passait de l’une
à l’autre (car c’était aussi l’un de ses
talents de savoir parler toutes les
langues), attirait toujours plus de badauds.
Bientôt les habitants des
autres quartiers arrivèrent près du musée de la
musique pour écouter la
flûte enchantée de Lasso. Ceux de Paspanga et de Dapaya
et ceux de Zongona,
et aussi ceux de Dassasgo, et de Tanghin, sans compter ceux
de Dag-Noën et
tous les autres bien sûr, qu’il est impossible de citer là. Plus
aucun
véhicule ne circulait en ville. Le feu du carrefour avait été depuis
longtemps réparé et passait régulièrement au vert sans que quiconque s’en
préoccupât. Alors la flûte invita les autres instruments à jouer avec elle.
Le
balafon, le djembé, le luth à tête de bœuf, le sifflet si malin qui lui
aussi
sait parler, la kora ventrue, l’arc à bouche, la corne venue du fond
des âges,
la vielle monocorde du mendiant qui avait autrefois bercé le
sommeil des rois,
les grelots, tous les instruments, sortis du musée
eux-aussi, s’en donnèrent à
cœur joie…
Et quand la première goutte de
pluie de la première pluie de
l’année tomba, le concert, alors, s’arrêta.
Lasso rangea tranquillement sa flûte
dans son étui rouge. Les instruments
retournèrent un à un au musée, les badauds
reprirent, qui leurs mobylettes,
qui leurs véhicules pour rentrer chez eux. Le
feu rouge cligna soudain de
son œil vert. Et la vie reprit comme avant son
orchestration grinçante et
horriblement discordante.
Mais c’est faux. La vie
était autrement. La
vie d’avant la musique de la flûte avait tout de même un peu
changé. Car la
musique, toujours, modifie le cours du monde. La musique,
toujours, fait
battre les cœurs autrement. Rendons-en grâce aux musiciens qui
savent si
bien apprivoiser l’âme de leurs instruments. Car ce sont eux les
magiciens,
qui, comme Lasso avec sa flûte-à-parler, permettent enfin l’arrivée
de la
pluie, la pluie, la pluie bienfaisante sur les champs craquelés du Sahel.

Chantal Serrière

lundi 1 décembre 2008

La flûte à parler

pour vous ouvrir l'appetit,
je vous poste un extrait du conte que j'ai bien aimé:


"La flûte-à-parler
En Afrique, certaines flûtes savent parler. Oui, je dis bien. Parler. Parler ? Je vous vois douter. Vous ne me croyez pas. Mais pourtant, je vous l’assure, les flûtes parlent. Tout à fait. Comme vous et moi. Certes, d’autres restent discrètes et se contentent d’émettre de simples notes. Mais la flûte que possédait Lasso était de celles qui parlent, justement. Souvent, à l’angle de la rue Sangoulé Laminzana et de l’avenue de l’Oubitenga, juste à côté de la buvette qui s’est installée contre le mur rouge du musée de la musique à Ouagadougou, Lasso s’asseyait sur un banc et jouait de la flûte. Comme la circulation est intense à certaines heures sur l’avenue, il se trouvait peu de monde à savoir que l’instrument racontait des histoires et que sa musique était très belle. Le vrombissement des mobylettes, les grincements des freins au feu rouge et la trépidation des voitures composaient une musique bien plus sonore que celle jouée sur sa flûte, par le jeune musicien. C’était pour tout dire...."

Chantal Serrière


Si vous voulez connaître la suite,

à vous de suivre le lien ci dessous

un conte africain

un conte africain


http://chantalserriere.blog.lemonde.fr/2008/06/02/lettres-africaines-10-cest-la-derniere-lettre-mais-avant-de-partir-lecriture-dun-conte-pour-le-musee-de-la-musique/#comments


En surfant sur le web j'ai trouvé par hasard un joli conte que je vous engage à lire en cliquant sur le lien

jeu : dans quel pays d'Afrique se déroule le conte?

vendredi 28 novembre 2008

un blog ami


Travaux d'élèves : Les 4ème D avaient envoyé l'an dernier ces magnifiques cartes réalisées en Arts plastique sous la direction de Madame DAVOST

Au hasard des navigations sur le cyberspace j'ai trouvé les travaux des élèves d'un collège de SEVRAN (93) sur le thème de l'Afrique et cela m'a bien plu si vous voulez les découvrir suivez le lien....



jeudi 20 novembre 2008

des nouvelles de Pobè


la salle informatique est installée

voici la photo que nous attendons tous et toutes depuis le mois de mai dernier:
la salle informatique fonctionne et les élèves ont déjà commencé à s'initier.

Mais nous voulons en savoir plus.

quels sont ces élèves?
quelle classe?

qu'ont ils appris?
peuvent
ils lire nos mails?
et le blog?

calendriers


les calendriers sont en vente depuis 1 mois. Il faut déjà payer l'imprimeur: 391€
Est ce que nous les avons déjà gagnés?
Il faut rapporter tout l'argent déjà collecté chez Madame Chabert à la Vie Scolaire pour faire le point.

Il faut également faire une nouvelle campagne de publicité pour en vendre de nouveaux!

Il faut trouver aussi de nouvelles méthodes.
si cela ne marche pas avec les voisins, avez vous essayé les associations? vos familles? vos amis? les grands frères et grandes soeurs au Lycée?

Il faut aussi réfléchir au sens de notre action pour bien expliquer aux gens et les convaincre.

jeudi 6 novembre 2008

YES WE CAN !


Une fois n'est pas coutume, traversons l'Atlantique, virtuellement,

pour nous joindre à la liesse des américains.

A celle des Kenyans, aussin qui ont déclaré un jour de fête nationale..

A celle de tous ceux qui se rappellent qu'il y a 45 ans Martin Luther King avait fait un rêve...

Qu'il y a 50 ans la ségrégation existait dans les autobus, les bars...

qu'il y a à peu près 150 ans l'esclavage venait d'être aboli...

Et que pour tous

YES WE CAN

mardi 21 octobre 2008

Rentrée à POBE

La rentrée scolaire a encore été repoussée.
Nous ne savons pas pour quoi mais nous aimerions bien le ,savoir

Calendriers 2009

Modalité de la vente des calendriers:


prix de vente 4€


les calendriers sont à retirer à la Vie Scolaire .
Il ne sera distribué que des paquets de 5 calendriers
Dès que vous aurez vendu les 5 vous apporterez le produit de la vente et vous pourrez retirer un nouveau paquet si vous le désirez.

Il faut se dépêcher de les vendre avant que les facteurs, les pompiers, les éboueurs ne proposent les leurs!

surtout quand vous proposez les calendriers expliquez bien à quoi serviront l'argent collecté, vous pouvez également inviter les gens à se connecter au blog pour comprendre comment fonctionne le club et surtout montrer les actions entreprises en 2006, 2007, 2008

jeudi 16 octobre 2008

calendriers 2009

ILS ARRIVENT!!!!!

la commande a été expédiée mercredi 15octobre, ils peuvent donc arriver à tout moment au collège!

mardi venez nombreux et nombreuses pour qu'on organise la vente

Il faudra un cahier de comptes

parlez en autour de vous pour mieux prévoir les ventes
.

le Prix : 4€ comme l'an passé

mardi 14 octobre 2008

correspondants


Si j'étais un animal, je serais ........un Phacochère
Les élèves du clubPobèCréteil cherchent de nouveaux correspondants à Pobé

Ils se sont présentés dans les Cartes de bonne rentrées qui volent en ce moment au dessus du Sahara; ou qui attendent quelque part à la Poste.

maintenant voici le jeu des portraits qui permettront au CEG1 de mieux les connaître.


Voici un jeu qui permettra de vous présenter de manière amusante, et peut être qui aidera dans le choix de vos correspondants. Si possible explique tes réponses pour que chacun comprenne le rapport.

Nous allons jouer à ce jeu mardi 14 à la réunion du Club Pobé


Si j’étais un animal, ce serait ….


Si j’étais une plante, ce serait…


Si j’étais un plat, ce serait…


Si j’étais un métier ce serait…


Si j’étais un jeu, ce serait…


Si j’étais une musique, ce serait…


Si j’étais un divertissement, ce serait…


Si j’étais une star, ce serait…


Si j’étais un homme célèbre, ce serait…




Evidemment les réponses resteront secrètes et ne paraitront pas dans le blog!
mais si d'autres sont motivés ils peuvent nous le faire savoir.

vendredi 10 octobre 2008

Bonne Rentrée aux collégiens béninois


Bonne rentrée!!

A Créteil, les vacances sont déjà un lointain souvenir.
A Pobè, elles se terminent dimanche soir!

Nous souhaitons une bonne rentrée aux élèves et à leurs maîtres, espérant reprendre nos activités de correspondance le plus vite possible.

Une enveloppe va bientôt s'envoler pour Pobé, elle est déjà prête à poster.

mardi 30 septembre 2008

séance du 30/09/2008


Welcome
to the
Pobé club

- Photo pour la carte de Cantine.

- Affiche: "Un livre , un cahier , un crayon pour les Enfants Béninois".


- Les Calendriers sont partis (300)

Voici le compte-rendu de la séance du mardi 30 septembre du ClubPobè






Posté par la secrétaire : Marie


jeudi 25 septembre 2008

élections au club Pobé

Bureau


Dans toutes les Associations il y a au Bureau


-un Président
-Un secrétaire
-un trésorier



Le Bureau 2007 2008 était composé d'élèves de 3ème qui sont allés au Lycée
Azzeddine, Corentin, Adrien les sortants ont donc été remplacés mardi 23

Devinez par Qui?????

calendriers/jeu mathématiques facile

La commande est partie!!!


Les calendriers ont été commandés
300 calendriers qui vont coûter 371€

Si le prix est de 4€ le calendrier
combien faudra-t-il en vendre pour avoir du bénéfice?

Si on les vend tous, combien pourrons nous envoyer à Pobé?

mercredi 17 septembre 2008

calendrier 2009











Réunion de mardi 23 septembre

Il faut terminer le choix des photos pour le calendrier

mercredi 10 septembre 2008

1ère réunion septembre 2008

ATTENTION!!!!!



LE JOUR DE REUNION A CHANGE!!!!!

C'EST MAINTENANT LE MARDI MIDI à 12H30 TOUJOURS EN SALLE 110


ORDRE DU JOUR

- Nouveau bureau : élection d'un Président, Trésorier, Secrétaire

- Sélection des photos pour le calendrier 2009

- questions diverses

dimanche 7 septembre 2008

club Pobé 2008 2009

bonne rentrée 2008 à tous

Comme les années précédentes le club se réunira le jeudi midi à 12H30 en salle 110 mais seulement à partir du 18 septembre en raison de nombreuses réunions le midi pour les enseignants.
Du travail nous attend :

Expédition des livres que nous avons reçus à la fête du mois de juin
blog

dimanche 31 août 2008

Rentrée

rentrée2008

3ème rentrée pour le Club Pobé Créteil!

Préparez vos cartables!!!!

Et retrouvez le Blog, ses informations, ses jeux ses quizz sur l'Afrique

Connectez vous régulièrement les nouvelles du club seront à nouveau sur le blog.

Si vous avez des idées

n'hésitez pas,

écrivez!!!

lundi 30 juin 2008

Bonnes Vacances


Bonnes vacances à tous

L'année scolaire s'achève, le Brevet des collèges est terminé.

La première promotion du Club Pobé va partir au lycée .

Nous leur souhaitons bonne réussite et Bon vent!

Aux plus jeunes de prendre la suite......

mercredi 25 juin 2008

le jardin a été récompensé


Concours



Les 6èmes ont participé au concours des jardins et ont été sélectionnés pour la Première catégorie

Les prix ont été distribué ce mercredi 25 juin et nous avons gagné le pemiere prix de la communication pour le blog des jardins de Simone

le jardin


Le jardin des 6èmes

Au collège Simone de Beauvoir les 6èmes ont un beau potager où poussent en ce moment radis, carottes, haricots, peits pois, poireaux, pommes de terre, laitue et batavia...
sans compter toutes les herbes : menthe, thym, ciboule, ciboulette, verveine, estragon, sariette...
les fruits rouges, groseilles, framboises, fraises et fraises des bois, cassis...

Et il y a même un blog dont je vous donne le lien :http://lesjardinsdesimone.blogspot.com/

lundi 23 juin 2008

UN Blog ami

On parle de nous sur le net!!

Un blog ami spécialisé dans l'art africain parle de nous.
Nous recommandons à tous ceux qui sont passionnés d'Afrique d'aller regarder ce blog

http://akwaba-africa.blogspot.com/

gastronomie


Cassis

Connaissez vous le cassis qui pousse dans les jardins des 6èmes?
il est mûr!

gastronomie

Les fruits du jardin sont mûrs!

Connaissez vous le cassis qui donne de délicieuse grappes noires ?

gastronomie


BISSAP

c'est encore Julia qui a trouvé la réponse. La fleur est une fleur d'Hibiscus.


c'est avec une fleur d'Hibiscus (mais pas tout à fait la même d'une autre espèce) que l'on fait la boisson rafraîchissante que nous avons goûtée à la fête.

Ce qui était dans les bouteilles et qui avait la couleur du vin ou de la grenadine c'était une spécialité africaine que Loïc avait apportée. Le BISSAP qu'on fabrique en faisant infuser les fleurs avec du sucre puis rafraîchir.

Il paraît qu'on peut aussi le parfumer avec de la menthe (d'après Ismaël)

lundi 16 juin 2008

Quizz


Jeu
Que vient donc faire cette photo dans notre blog???


Indice1 : cela a un rapport avec la fête du 12 juin

Si personne ne trouve il y aura des indices prochainement

dimanche 15 juin 2008

Fête du 12 Juin 2008


Les Lots des gagnants des quizz
Tous ont été récompensés!!
Et maintenant on peut recommencer de nouvelles questions

Fête du 12 Juin 2008


Et maintenant: le Buffet!!!!
Tout le monde a contribué: gâteaux, pizzas, délicieux feuilletés.....
mais aussi spécialités exotiques : petits beignets tout ronds et chauds, beignets feuilletés, plantains frits et chauds
Nous avons découvert le Bissap

Fête du 12 Juin 2008


Larmes noires

Fête du 12 Juin 2008


larmes noires
(sous l'oeil d'Agnès Varda)

Fête du 12 Juin 2008




C'est le livre de lectures suivies qu'a étudié la 4èmeD .
L'action se déroule au sud des Etats Unis avant la Guerre de Sécession. Des esclaves cherchent à se libérer. La liberté est elle toujours meilleure que l'esclavage? Le père a-t-il retenu son fils lors de son évasion ou a-t-il facilité leur fuite? Et, ensuuite, dans le Nord, que s'est il passé?

On ne va quand même pas réécrire le livre ici,

Voyons plutôt les images

samedi 14 juin 2008

message de la blogueuse

Pour le compte rendu de la fête j'ai besoin de tous les textes lus et des photos:

le poème de shogofa
le poème de Senghor
le conte de Théo

Est ce quelqu'un a eu la bonne idée de photographier Maéva et son beau plat de bananes plantains et Isadora et les petits beignets ronds?

Fête du 12 Juin 2008


Poésie
Alexis et Rabia lisant un très beau poème de Léopold S Senghor

Fête du 12 Juin 2008


madame Aussibal entraîne toute sa troupe

Fête du 12 Juin 2008


chorégraphie

Nadège et un percussionniste ont mis au point une chorégraphie que Madame Aussibal a fait travailler à la 4èmeD et aux danseurs du club Pobé pendant toute l'année. tous n'ont pas eu le courage de se produire en public!
félicitations aux courageux qui sont montés sur scène

Fête du 12 Juin 2008




le conte béninois lu par Théo, Steevie et Yassine
aux percussions Ismael


C'est la correspondante de Théo qui a envoyé à Théo cette très belle histoire que nous publierons bientôt.

vendredi 13 juin 2008

Fête du 12 Juin 2008


Point multimédia

Aux commandes des ordinateurs : Corentin et Adrien bien rôdés pour présenter leur Diaporama sur la route de l'Esclave de Ouidah, ils l'ont présenté au Recteur de l'Académie de Créteil
au premier plan, la Maitresse de Cérémonie : Isadora

Fête du 12 Juin 2008


Une très belle exposition photo venant du Bénin

Valerio Truffa nous a confié pour quelques heures les magnifiques clichés de ses élèves de FIWE : les enfants-photographes de Ouidah

Fête du 12 Juin 2008


NOTRE FETE A ETE REUSSIE!!!

tout le monde a contribué à la réussite et à la bonne humeur générale:

A l'accueil les fidèles du club Pobé ::
Inès "boîte à idées" toujours pleine de ressources
Céline, souriante hôtesse
Jeanne, sur qui on peut toujours compter pour les textes et images (bravo pour la mosaïque!)

Sur la table tous les livres collectés our le CDI de Pobé et une fameuse surprise : les cadeaux de Madame Bartoll

mercredi 11 juin 2008

programme de la fête


Au programme

18 H au foyer :


Accueil
collecte des livres pour Pobé

Dans le foyer seront exposées les photos des Enfants de l'Ecole de cinéma de Ouidah de FIWE
ainsi que les panneaux réalisés par les élèves du club Pobé et de la classe à Pac

Un point Multi-Média permettra de revoir le Diaporama de Corentin et d'Adrien " la Route de l'Esclave"
et de regarder le blog.

18H30 nous descendrons dans la salle Polyvalente pour les spectacles

contes, poèmes et lecture des Larmes Noires sur les images du film de Valério Truffa : un long Voyage

Danses africaines sur la chorégraphie mise au point avec Nadège et madame Aussibal

film de Valerio Truffa

poèmes et lecture des Larmes Noires (suite)

Enfin : grand Buffet

demain : la Fête!!!


Demain : la Fête!!!!


tous les élèves du Club Pobé, ceux de la 4ème D de cette année et de l'an dernier et leurs familles sont conviés à notre grande fête de fin d'année.

Sont également invités leurs professeurs qui ont tous contribué à la réussite du Projet,

le personnel administratif, la Vie Scolaire sans qui rien ne serait possible,

les Parents du C A qui sont toujours à nos côtés,

Monsieur Marand, Madame De Sousa, cela va sans dire,

mais aussi tous ceux qui ont collaboré de loin : Madame Claire Dugot de la Maison des Arts de Créteil
Madame Kaczmarek de la DAC au Rectorat de Créteil qui ont aidé à mener à bien le projet de la classe à PAC,


Akwaba sans qui le Blog n'existerait pas

Lucile qui est à Cotonou et qui ne fera pas le voyage....


Et tant d'autres....

jeudi 5 juin 2008

poème d'Afrique

Poème camerounais lu par Loic et emilie à l'UNESCO



L'HOMME QUI TE RESSEMBLE

J'ai frappé à ta porte
J'ai frappé à ton coeur
Pour avoir bon lit
Pour avoir bon feu
Pourquoi me repousser
Ouvre - moi, mon frère

Pourquoi me demander
si je suis d'Afrique
Si je suis d'Amérique
Si je suis d'Europe
Ouvre - moi, mon frère...

Pourquoi me demander
La longueur de mon nez
L'épaisseur de ma bouche
La couleur de ma peau
Et le nom de mes dieux?
Ouvre - moi, mon frère...


Je ne suis pas un noir
Je ne suis pas un rouge
Je ne suis pas un jaune
Je ne suis pas un blanc
Mais je suis un homme
Ouvre - moi, mon frère....


Ouvre - moi ta porte
Ouvre - moi ton coeur
Car je suis un homme
L'homme de tous les temps
L'homme de tous les cieux
L'homme qui te ressemble


René Phicombé
Petites gouttes de chant pour créer l'homme

mercredi 4 juin 2008

les dangers de la vente d'essence frelatée


Bienvenue à la chronique de notre correspondant à Cotonou!


J’ai une nouvelle d'actualité concernant les vendeurs d’essence frelatée au Bénin.

Cela a causé beaucoup de dangers matériels -Dieu merci - il n’y a pas eu de perte en vie humaine.

Etant dans l’humanitaire, j’ai le devoir d’utiliser les moyens comme le blog où beaucoup de gens pourraient y accéder pour attirer l’attention de la population surtout béninoise au risque que cours la vente de ces produits frelatés.

En effet le mercredi dernier au environ de 19heures 30 par là il y a eu une grave incendie près de la Pharmacie de l’Amitié non loin du Stade de l’Amitié à Cotonou au Bénin. Alors qu’il avait un vendeur d’essence au bord de la voix pavée, un autre vendeur du café était à quelques dizaines de centimètres du lieu d’exposition de ce gaz. Par erreur le réchaud du vendeur de café s’est enflammé le gaz d’essence ayant été attiré par le feu, soudains tous les bidons à essence et l’étalage se sont mis en flamme. Un poteau électrique de la SBEE (Société Béninoise d'Energie Electrique) en a reçu le coup et la pharmacie de l’Amitié a vu tous ses produits, enseigne et murs détériorer.

Gagnante,


Gagnante du quizz de l'UNESCO :

Julia la reine des serpents!

UNESCO quinzaine de l'enfant africain


Emilie a demandé :

Que faisions nous vraiment?

c'est une excellente question.

Nous avons apporté un intermède culturel entre les tables rondes de débats autour de l'action des différentes ONG oeuvrant depuis l'Europe dans le domaine de l'Education en Afrique.

D'abord, vous étiez les seuls "enfants" invités. C'est vraiment le minimum que 7 enfants soient présent à une Quinzaine de l'Enfant Africain.

Ensuite, le Club Pobé et le jumelage avec Pobé, très modestement, veulent s'inscrire dans le grand mouvement de solidarité avec les écoles et collèges africains. Valerio Truffa nous a donné l'occasion, pour une matinée, de rencontrer des acteurs importants dans ce mouvement de solidarité. Une matinée nous avons "joué dans la cour des grands", nous avons rencontré des ambassadeurs, des économistes et des journalistes dans un endroit prestigieux.

Mais il ne faut pas que nos chevilles enflent trop,
restons modestes!!!!


Quizz subsidiaire :

Que veut dire ONG ?

UNESCO quizz


UNESCO QUIZZ

savez vous ce que signifient ces lettres?

quelle est la date de naissance de cette organisation?

Où se trouve le siège de l'UNESCO?

Qui la préside?

quelles sont ses missions?


Celui ou celle qui répondra le (la) première à ces 5 questions sera le (la) lauréat(e) de ce nouveau quizz